Est-ce l’abus de Pisco ou de l’excellente Cusquena Negra, le fait est que j’ai oublié 2 jours dans les articles précédents. Voici le forfait réparé :

15 novembre 2010 : Urco – Moccoraisi

Petit déjeuner au bord du lac. Nous avons rendez-vous avec Mario 30 km plus loin. La route est facile et le temps idéal. Une fois dans le petit village de Moccoraisi, nous nous régalons à nouveau de l’excellente cuisine péruvienne. L’après-midi est consacré à la visite du village qui bien que peu éloigné de la route donne l’impression d’avoir franchi une frontière. Ici, on parle Quechua et quelques curiosités valent la peine d’être racontées :

1 – La justice locale

Il existe au centre du village un tribunal communautaire parfaitement reconnu par la justice péruvienne. On y règle, sous l’autorité d’un sage élu pour 2 ans, les problèmes entre habitants du village. Ce premier niveau de justice présente l’énorme avantage d’être totalement gratuit.

2 – La construction des maisons

On continue à construire, comme à l’époque des Incas, les maisons en adobe. Les techniques de construction sont connues de tous les habitants et l’entraide permet de bâtir sans avoir à payer une entreprise. De la véritable «autoconstruction».

3 – Les tuiles faîtières

Depuis Cusco, les tuiles faîtières sont décorées. Ici des taureaux apportent solidité aux maisons et éloignent les mauvais esprits. Pour cela il faut qu’ils regardent apparaître le premier rayon du soleil disent certains. D’autres pensent qu’il vaut mieux qu’ils soient orientés vers le soleil couchant. Ce serait plus efficace contre les mauvais esprits de la nuit. Quoi qu’il en soit, ce culte du soleil énervait les Espagnols qui imposèrent la religion catholique. Les habitants du village trouvèrent vite la solution : on remplaça un des taureaux par une croix !

4 – L’arbre mangeur de pierres

Il existe dans le village un arbre curieux : un «pierrivore». la preuve en photo :

Et un passage à la radio locale también :

16 novembre 2010 : Moccoraisi

Journée studieuse ! Tous à l’école. Sur l’invitation de Mario et de son père, Carine va intervenir dans une classe de l’école publique de Moccoraisi. Mahaut en profite pour faire sa première journée à la maternelle.  Et moi pour faire un petit reportage vidéo sans prétention que vous aurez un peu plus tard.