Archives pour la catégorie Préparatifs

Avant le départ

A la question « Êtes-vous prêts ? », nous répondons « non ». A moins de 24h du départ, il nous manque encore quelques pièces de vélos, l’étage de la maison n’est toujours pas débarrassé, et les petits soucis administratifs s’accumulent. Mais vous êtes tellement nombreux à nous encourager de vive voix, par mail ou à travers les commentaires de ce blog, que nous maintenons le cap et nous partirons bien demain. Dès que nous nous serons éloignés, libérés de l’écrasante présence des objets (pourquoi accumulons-nous tant de choses ?), nous trouverons bien du temps pour vous répondre à tous.

Au fait, merci les parents : « Nous sommes partagés entre deux sentiments;la fierté et l’inquiétude. Nous sommes fiers de votre courage, fiers de votre ouverture d’esprit tournée vers les autres, fiers de votre soif de découvrir d’autres cultures, admiratifs du travail de préparation que vous avez fourni pour mener à bien ce projet. Notre inquiétude est celle tout à fait naturelle de parents et de grands-parents qui vous aiment. Mais rassurez-vous notre fierté supplante largement nos craintes. Bon vent à tous les quatre!!! ».

Quelques photos de la préparation des vélos :

Le Fahrrad Manufaktur T400 chargé
Le KHS Tandemania
... et surout n'emporter que l'essentiel !!

Avion et quelques précisions

Plus qu’une semaine avant le départ et nous continuons à avancer dans les préparatifs. Le premier avion est réservé. Nous partirons le 12 août de Barcelone pour rejoindre Bogotá puis Quito en à peine 13h de vol. Ce qui nous laisse plus d’un mois pour faire le trajet entre Rignieux-le-Franc et Barcelone à vélo bien sûr. Ça nous donnera pas mal d’occasions d’aller nous baigner, de rencontrer quelques amis sur le route avant de nous retrouver pendant plusieurs mois entre 2000m et 4000m d’altitude.

Nous sommes actuellement à la recherche de contacts à Barcelone et à Quito pour nous héberger et nous faciliter les transferts entre aéroports et centre-ville. Internet se révèle à nouveau être un outil extraordinaire de rencontre entre cyclotouristes partout dans le monde (mais comment faisait-on avant ?).

Pour ceux qui veulent plus de précisions sur le trajet que nous projetons de suivre depuis Quito : prendre une mappemonde, placer un doigt sur l’équateur, un autre sur ushuaïa « fin del mundo » et nous imaginer sur nos vélos suivre la Cordillière des Andes pendant 8275 km. Plus modestement, en fonction des climats rencontrés et de nos envies, il est possible que l’on s’arrête à Santiagao de Chile pour partir vers d’autres aventures (Sydney) vers le mois de février.

Cette semaine, nous terminons nos cartons et nos vaccins et nous trouvons le temps d’inviter les amies de Zoé à une dernière rencontre avant le départ. Merci de votre présence !

Le bonheur est dans le jardin

Visite à l’école

Cet après-midi nous sommes passés avec nos vélos et tout notre équipement « tour du monde » rendre visite aux élèves de l’école de Zoé. Plein de questions très pratiques de la part des copains et copines : « comment allons-nous nous laver ? », « comment allons nous stocker la nourriture ? », etc…

Nous n’avons pas eu le temps de montrer la tente montée, alors voici deux photos :

4,4m2 de surface, un immense jardin
Un intérieur confortable

Merci à toute l’équipe de l’école de nous avoir reçus. Nous espérons bien avoir de vos nouvelles l’année prochaine !

Sortie de 4 jours pour tester le nouveau matériel

Nous profitons d’un long week-end pour partir 4 jours rendre visite à des amis à l’autre bout de l’Ain. Un périple de 200km aller-retour qui doit nous permettre de vérifier que tout roule. Jeudi, nous remplissons nos sacoches et constatons qu’il va falloir encore affiner la notion de nécessaire et de superflu. C’est donc avec les vélos bien chargés que nous partons vers le nord du département sous un ciel également bien chargé et une température de 9°C.

DSC04117

Cette première journée sera marquée par une rencontre improbable. A à peine 50km de chez nous, alors que je fais une dernière pause avant de monter la tente, un inconnu décide de m’offrir un cadeau : un livre récit de son tour du monde ! L’inconnu s’appelle Marcel Blanc et n’est pas un inconnu pour moi. Il y a quelques semaines, je suis tombé sur la première édition de son livre et je l’ai dévoré en quelques jours. Le récit de cet employé de chez Bresse Bleu parti à 40 ans faire le tour de monde en solitaire pendant 3 ans et demi m’avait beaucoup touché. Un témoignage tout en simplicité et pas moralisateur. Rendez-vous est donc pris avec Marcel pour que l’on se revoit et que l’on discute voyages.

DSC04125

Le lendemain, nous suivront les vallées du Revermont pour arriver à Domsure, à l’extrême nord de l’Ain. Nuit à la ferme en compagnie de nos amis chevriers. Nous repartons samedi avec une bonne réserve de fromages. La pluie arrivera en milieu d’après-midi pour ne plus nous quitter jusqu’au soir, où un peu fatigué nous dormirons à proximité d’une ferme accompagnés d’un vieux jars un peu effrayé par cette bruyante compagnie. Car pour le coup, les filles sont dans un forme explosive.

DSC04150

Déjà dimanche et le retour à la maison à travers la Dombes. Levés à 7 heures, nous en profitons pour ponctuer la journée de multiples arrêts qui nous permettent d’allier avancée tranquille et défoulement pour Zoé et Mahaut, toutes les deux ravies de ce week-end au grand air.
DSC04148

Petit bilan de randonneurs devenus cyclotouristes :

une selle en cuir, quand ce n’est pas encore rôdée, ça fait mal au c…
un vélo chargé, ça roule quand même drôlement bien
un vélo chargé, ça monte quand même drôlement moins bien les côtes
pas de sac à dos = pas mal au dos (ça compense pour mon derrière)
les enfants adorent randonner à vélo
50 km par jour, c’est géant !
le préchauffage du réchaud à essence, c’est délicat.

Au final, beaucoup de bonheur et de rigolade pendant ces 4 jours. Vivement le grand départ !